Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DES PAYSAGES RÉSILIENTS POUR UNE GESTION DURABLE DES PESTICIDES

G. LE HÉNAFF, Irstea,  centre de Lyon Villeurbanne, équipe pollutions diffuses, 69626 Villeurbanne cedex – France. guy.le-henaff@irstea.fr et le-henaff.guy@orange.fr

 

Communication présentée à l’occasion de la 23e CONFÉRENCE DU COLUMA, JOURNÉES INTERNATIONALES SUR LA LUTTE CONTRE LES MAUVAISES HERBES, organisée à DIJON les 6, 7 ET 8 DÉCEMBRE 2016 par l’AFPP (association française pour la protection des plantes, Devenue depuis le  1er octobre 2018 : Végéphyl – Association pour la santé des végétaux.

A trois mois de ma cessation d’activité salariée, la conférence du COLUMA de décembre 2016, a été pour moi l’occasion de synthétiser le travail réalisé durant 8 ans au Cemagref-Irstea. Cette partie 3 peut même être qualifiée de « testament technique » synthétisant la double expertise acquise tout au long de ma carrière : protection des cultures et atténuation des pesticides dans l’environnement.

 

RÉSUMÉ

Cet article de synthèse clôture près de 40 ans d’activité professionnelle autour des problématiques complexes liées aux produits phytosanitaires : protection des plantes puis atténuation des transferts hydriques de pesticides. L’ambition est de relater le ressenti d’un expert indépendant sur un sujet actuellement très polémique. L'utilisation durable des pesticides implique d’avoir une vision globale des nombreux enjeux liés à leur utilisation dont les transferts hydriques des molécules. Il faut donc comprendre les écoulements hydriques au sein des versants agricoles et le rôle des éléments du paysage. Un maillage parcellaire cohérent, des techniques agronomiques adaptées et des dispositifs tampons intégrés aux versants, apportent de la résilience aux paysages agraires. Cette approche passe par la mobilisation des acteurs et des savoirs en faveur de réaménagements ruraux et permettra de limiter les transferts, de réduire la contamination des milieux aquatiques et naturels et de limiter l’exposition des populations.

Mots-clés : pesticides, gestion durable, réaménagements ruraux, résilience, paysage.

ABSTRACT

RESILIENT LANDSCAPES FOR SUSTAINABLE MANAGEMENT OF PESTICIDES

This closing summary article is showing nearly 40 years of professional activity around the complex issues related to pesticides: plant protection and mitigation of water transfers of pesticides. The ambition is to relate the feeling of an independent expert on a currently very controversial subject. The sustainable use of pesticides involves a comprehensive view of all the issues associated with their use including water transfer molecules. This requires understanding the water pathways in agricultural catchments and the role of landscape elements. A moderated field size, an adapted agronomic techniques and integrated buffers in catchment, make the agricultural landscapes more resilient. This approach requires the mobilization of actors and local knowledge for news rural planning in order to limit pesticides transfers to reduce contamination of aquatic and natural environments and also limit the exposure of populations.

Keywords: pesticides, sustainable management, rural planning, resilience, landscape.

 

CONCLUSION

Des territoires agricoles (ré-) aménagés, et résilients sont une absolue nécessité pour limiter autant que faire se peut les effets non intentionnels des pesticides. Pour utiliser les produits phytosanitaires dans une optique de gestion durable il faut, outre les précautions de manipulation, un écrin fonctionnel  et rationnel. Cela passe par un parcellaire de taille raisonnable et des éléments du paysage de qualité, permettant la protection des riverains et des milieux.

Les trente années passées en protection des végétaux et mes origines paysannes me font douter de la capacité de l’agriculture du XXIème siècle de se passer de protections phytosanitaires, notamment à cause des bio-agresseurs émergents, et ce malgré le développement de l’agro-écologie et de l’agriculture biologique.

Revisiter les territoires agricoles en tenant compte des pollutions diffuses est un chantier de taille malgré un concept simple de limitation des transferts rapides d’eau d’amont en aval. Une action d’envergure pourrait être d’impulsion nationale tout en reposant sur les initiatives locales. Pour cela il faut un état stratège, des collectivités mobilisées, des professionnels investis et force de propositions. La dimension collective et participative est indispensable pour tenir compte des agrosystèmes et du tissu humain, des pédo-paysages et du fonctionnement hydrologique. La mise en place de trajectoires agro-paysagères durables doit remplacer les pratiques actuelles de jeux d’acteurs et de rapport de forces qui relèguent souvent les savoirs de terrain et les connaissances techniques et scientifiques au second plan. C’est me semble-t-il, la responsabilité de tous les acteurs et partenaires des territoires d’agir en ce sens et d’aborder les changements de paradigme, dans une indispensable vision à long terme.

 

communication de synthèse au 26° COLUMA en décembre 2016 : DES PAYSAGES RÉSILIENTS POUR UNE GESTION DURABLE DES PESTICIDES

Céréales et bocage à maillage déjà distendu; Saint Clet 22

Céréales et bocage à maillage déjà distendu; Saint Clet 22

Tag(s) : #Territoires résilients

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :